Témoignage de Jacques Cros

Je suis un “Ancien d’Algérie” classe 60 1/A. J’ai participé à cette guerre de mars 1960 à avril 1962. Oui, j’ai fait partie de la première classe libérée après le cessez-le-feu du 19 mars 1962 si on ne tient pas compte des appelés de la classe 59 2/C qui avaient fait leur classe en France.
Je n’ai rien vécu d’extraordinaire. En tout cas je n’ai pas été exposé et je n’ai pas été témoin direct d’exactions. J’ai par contre côtoyé la misère consécutive au colonialisme, pour moi forme aggravée du capitalisme. J’ai également souffert de ce qu’était l’institution militaire.
J’ai rédigé le récit de mes souvenirs de cette période de ma vie que j’ai évacué de mon esprit dès que j’ai pu. Il est rédigé dans un registre picaresque, ce qui explique le titre que je lui ai donné. Il n’a pas valeur de témoignage universel, d’autant que l’histoire de chacun de ceux qui ont participé à la guerre d’Algérie dépend de l’époque, du lieu, de l’affectation, de l’engagement aussi sans doute qui était le sien au moment où il a été appelé. Ceci étant il me paraît assez représentatif de ce qu’ont connu plusieurs des soldats du contingent envoyés là-bas.
Je le joins donc et vous en souhaite bonne réception et bonne lecture éventuellement.

DÉCOUVRIR LE TÉMOIGNAGE

Comments are closed.