« Algérie, une guerre française » : un sujet sensible en BD

Avec le premier tome de la série « Algérie, une guerre française », Philippe Richelle et Alfio Buscaglia couchent en bande dessinée les prémices des « événements » d’Algérie en adoptant le point de vue de toutes les parties.

Après avoir évoqué « Les mystères de la République », François Mitterrand ou encore « Les Coulisses du pouvoir », le scénariste de bande dessinée Philippe Richelle s’attaque avec Alfio Buscaglia à la guerre d’Algérie dans une saga en cinq volumes.

« C’est passionnant. L’histoire de France me passionne et l’Algérie, c’est vraiment une guerre atypique à double titre. C’est une guerre de décolonisation et puis dans la deuxième partie, à partir du putsch manqué des généraux d’avril 1961, ça devient carrément une guerre civile », confie à France 24, Philippe Richelle.

Dans le premier tome « Derniers beaux jours », l’ouvrage pose les bases de cette fresque en adoptant le point de vue de toutes les parties. On perçoit ainsi un vrai souci de neutralité dans la narration. « J’essaie de montrer de la compréhension pour tous les personnages que je mets en scène. […] Je pense qu’une bonne histoire passe par ça. J’évite à tout prix le manichéisme facile », explique Philippe Richelle.

EN SAVOIR PLUS

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *