D’où vient l’expression « pieds-noirs » ?

« Pieds-noirs », c’est le surnom donné aux rapatriés d’Algérie d’origine européenne, dans les années 1950/1960. Mais d’où vient-il ? C’est la question de Philippe dans « Les p’tits bateaux » de Noëlle Bréham, l’émission du dimanche qui répond aux questions des enfants. La réponse de l’historien Jean-Yves Le Naour. 

Jean-Yves Le Naour explique :

« On ne sait pas d’où vient cette expression qui désigne les Français d’Algérie rentrés en France à partir de 1954 (environ 800 000 personnes), des débuts de la Guerre d’Algérie, ceux qui ont fait « le choix de la valise, plutôt que du cercueil » et qui se reconnaissent comme pieds-noirs ».

Il existe de multiples hypothèses

  • Certains disent que les soldats qui ont fait la conquête de l’Algérie avaient des souliers noirs. Donc quand ils les enlevaient, ils avaient les pieds noirs… Jean-Yves Le Naour n’y croit absolument pas.
  • Une autre hypothèse serait que les Européens avaient les pieds noirs parce qu’ils foulaient le raisin. Une explications pas plus crédible selon Jean-Yves Le Naour parce que l’expression « pieds-noirs » apparaît dans les années 1950, et que la conquête de l’Algérie date du XIXe siècle. Donc ça n’a aucun rapport.
  • Il y a des historiens, dont Guy Pervillé, spécialiste de la Guerre d’Algérie, qui pensent que quelque part l’expression « pieds-noirs » désignait les « indigènes », et que c’était une expression péjorative pour parler des Algériens d’origine. Pourquoi ? Parce souvent ils ne portaient pas de chaussures dans les « bleds », les villages. Comme ils allaient  pieds nus, ils avaient les pieds sales. Cette désignation serait ensuite passée en métropole où elle aurait désigné les Français d’Algérie, une façon de les cataloguer comme des Français de seconde zone.

LIRE LA SUITE

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *