Conférence: 1954-1962: Germaine Tillion dans l’Algérie en guerre

>Une conférence-débat sur l’Algérie des années cinquante

Au moment où l’Algérie revient sur le devant de l’actualité, cette conférence-débat se propose de revisiter une période clef de son histoire, au travers du rôle politique que joua dans les années cinquante, Germaine Tillion, personnalité de la Résistance française.

Après ses missions ethnologiques dans l’Aurès, juste avant la seconde guerre mondiale, Germaine Tillion gardera un lien indélébile avec l’Algérie, qui prendra de multiples formes. Elle sera, sur la suggestion du grand orientaliste Louis Massignon et à la demande de François Mitterrand, Ministre de l’Intérieur, amenée, dès décembre 1954 à enquêter sur la situation dans les Aurès.

Elle est l’auteure d’un rapport sur l’Algérie, Algérie 1957 paru en pleine guerre aux éditions de Minuit, dans lequel elle dénonce la « clochardisation » du pays, qui reçut un accueil controversé et donna lieu à plusieurs rééditions… Entrée au cabinet du Gouverneur Général Jacques Soustelle, elle initiera la création de Centres Sociaux destinés notamment à donner une éducation de base à la population algérienne. Elle rencontra secrètement et officieusement dans la Casbah Youssef Saadi, dirigeant FLN, et obtint de lui une trêve dans les attentats contre les civils. Germaine Tillion prit position contre la torture et s‘engagea pour obtenir la grâce de nombreux condamnés à mort…

Son approche de l’Algérie est marquée de son expérience dans les camps de concentration. « La famille humaine n’a pas de drapeau », écrit-elle.

En liaison avec l’exposition de photos, qui se déroule actuellement à la Médiathèque, ces différentes positions seront au cœur d’une table-ronde qui se tiendra le jeudi 14 mars à partir de 18 h à l’Hôtel Dupanloup (Centre International Universitaire pour la Recherche, rue Dupanloup, Orléans).

Avec Christian de Montlibert, sociologue, spécialiste de l’Algérie, Jérôme Bocquet,  Maitre de conférences en histoire, Université d’Orléans et Guy Basset, auteur d’ouvrages sur l’histoire culturelle de l’Algérie.

Débat animé par Philippe Voisin, ancien réacteur en chef de France 3.

Une initiative proposée par l’ASLA (Association Solidartité Loiret-Algérie) et Magcentre.fr

Tous renseignements : Gérard Poitou 06 80 59 29 62

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *