La Guerre d’Algérie vue par les habitants

« J’ai un peu servi de déclencheur. J’ai réveillé quelque chose qui dormait », lance Serge Chevalier. Ces jours-ci, le passionné d’histoire fait paraître « Mémoire et vécu de la Guerre d’Afrique du Nord », un livre regroupant 74 témoignages d’acteurs de la Guerre d’Algérie, tous habitants de Pleslin-Trigavou, où lui-même siège au conseil municipal depuis 1995.

Dans « Mémoire et vécu de la guerre d’Afrique du Nord », Serge Chevalier livre une galerie de portraits de pleslinois-trigavouais, embarqués dans la Guerre d’Algérie. Des témoins qui ont vécu de près ou de loin ce conflit et qui se sont livrés avec beaucoup de facilité au passionné d’histoire.

Serge Chevalier se définit comme un amoureux du passé, « surtout pas un historien ». En amont de ce travail considérable réalisé, tout a commencé par hasard : « Je vais chercher des pommes chez un copain, et je lui confie que j’ai envie d’écrire sur quelque chose. C’est lui qui me dit : « Écris mon histoire en Algérie ! » Même réaction chez un autre ami. Ça me fait alors deux témoignages. Me vient alors l’idée de raconter le destin des trois jeunes appelés décédés durant le conflit ».

400 heures de travail

De fil en aiguille, les récits s’additionnent. Face à lui, des appelés, des engagés, un légionnaire, un pied-noir, un gendarme en poste à Alger et un capitaine de navire, « mais pas de harki, alors que j’aurais bien aimé ». Mais aussi des épouses, des sœurs, des fils et des neveux. Qui se livrent tous, avec plus ou moins d’hésitation. « Souvent ils me disaient qu’ils n’avaient rien à raconter. Avant de me rappeler quelques jours plus tard », sourit l’auteur. Plus de 400 heures lui seront nécessaires pour recueillir ces témoignages rares, recouper les événements, les décrypter.

Son récit débute en 1947, un peu avant le début de la Guerre, et se clôt en 1964, deux ans après la fin officielle du conflit. Serge Chevalier déroule par ordre chronologique les événements auxquels ont assisté ces Pleslinois-Trigavouais : « J’explique comment on en arrive à ce mouvement d’insurrection, et comment de jeunes Français se sont retrouvés embarqués là-dedans ».

Beaucoup d’émotion

Des récits souvent peu faciles à entendre, mais nécessaires pour que la mémoire reste. Depuis le lancement de son projet en septembre, deux de ces témoins sont décédés. « C’est beaucoup d’émotion de rencontrer ces familles. On m’a confié des objets, des lettres ». Le livre est aussi une plongée dans le quotidien d’une guerre qui n’a longtemps pas porté son nom. L’historien et conférencier Jean-Paul Huet, qui signe la préface de l’ouvrage, termine d’ailleurs sur ces mots : « Puisse ce livre contribuer au souvenir et à la connaissance de cette période douloureuse de notre Histoire. »

Pratique
« Mémoire et vécu de la Guerre d’Afrique du Nord », 87p, paru à compte d’auteur, 15 €. Serge Chevalier dédicacera son ouvrage le 16 mars, de 14 h à 17 h à la mairie de Pleslin-Trigavou. Pour acheter ce livre, contacter l’auteur : tel. 06 83 99 24 52.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *