“Algérie, la guerre des appelés”, de Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman

De 1954 à 1962, la guerre d’Algérie a mobilisé quelque deux millions de jeunes appelés. Toute une génération de mômes de 20 ans précipités dans un conflit d’une extrême violence et confrontés aux dilemmes moraux d’un engagement sale, fait d’exécutions sommaires, de viols, d’utilisation frénétique de la gégène… Plus de soixante ans après, ceux qui sont rentrés restent hantés par les échos jamais estompés de la barbarie.

Tissage fantastique de témoignages, d’une richesse impressionnante d’images amateurs inédites, d’extraits de lettres, le film s’attache à dépeindre le quotidien des troufions, entre ennui, sentiment d’inutilité, peur, et effroi face à la répression. Sans doute, comme ils le disent, « parce qu’ils sont en fin de parcours, qu’ils veulent se libérer d’un poids sur la conscience », leurs paroles ne s’embarrassent pas de détours, évoquent « cette anesthésie de la pensée » qui anéantit toute résistance à l’innommable. Ils ne cherchent pas à convaincre, pas l’absolution, juste à parler enfin. Et leurs yeux embués disent qu’ils n’oublieront jamais.

Sources : https://www.telerama.fr/television/fipadoc-six-films-a-voir-sans-restriction-dans-la-selection-nationale,n6098021.php

Fipadoc 2019
Jeudi 24 janvier, 16h30, à la Gare du Midi, Atalaya

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *